Liste des espèces

Région :

par nom français
par nom latin

Nom contenant :

Salicorne
(Salicornia europaea)
(Amaranthacées)

Retour à la page précédente

Retour à la liste des espèces

Synonyme(s) latin(s) : Salicornia herbacea, Salicornia stricta.

Synonyme(s) ou ancien(s) nom(s) français : Criste-marine, Haricot de mer, Pesse jaune, Salicorne d'europe, Salicorne herbacée.

Origine du nom latin :
   Salicornia : la salicorne tire son origine de l’arabe "salcoran" et doit son nom à sa forme : les renflements successifs qui la constituent se terminant par un mamelon saillant dit "corne de sel".

Protection : espèce strictement protégée en région Nord-Pas-de-Calais.

Altitude : littoral.

Taille : de 10 à 40 cm.

Cycle de vie : herbacée annuelle ou bisannuelle.

Répartition : France : Manche, Atlantique, Méditerranée. Protégée dans le Nord-Pas-de-Calais.

Toxicité : comestible.

Habitat : vases littorales, mares salées, côtes, Lorraine.

Fleur : fleurs minuscules, vertes, groupées par 3 à l'aisselle des feuilles.

Floraison : d'août à octobre.

Feuille : feuilles écailleuses.

Tige : tiges charnues, translucides, vert tendre, teintées de rouge au sommet lors de la floraison.

Commentaire : d'abord verte, devient jaune verdâtre puis se teinte de rouge.
C'est une des rares plantes halophiles, c'est-à-dire qui aime le sel et qui peut pousser dans un milieu très riche en sel.

Confusion : Salicorne rameuse.

Propriétés médicinales : elle contient des substances diurétiques, dépuratives et résolutives.
La salicorne est riche en iode, phosphore, calcium, silice, zinc, manganèse ainsi qu'en vitamines A, C et D.

Utilisation cullinaire : les tiges tendres et charnues de la jeune salicorne récoltée en mai ou juin, croquantes et salées, peuvent se consommer crues, nature, en vinaigrette ou sous forme de condiment (marinée dans le vinaigre), seules ou en salade avec d’autres ingrédients.
Si on la récolte plus tard, il vaut mieux la passer quelques minutes à l'eau bouillante afin d'ôter le sel en excès. La salicorne se cuisine alors comme un haricot vert.

Utilisation autre : autrefois, l’on utilisait ses cendres afin de produire du savon et du verre. En effet, la soude, à la base de la production de verre et de savon provenait de la combustion de la salicorne. Au 14ème siècle, les verriers déplaçaient leurs ateliers en fonction des zones de pousse de la salicorne.

 

Liens externes :

Photos :

6906 6906 6906

 

 

Blog des Salicornia europaea

Ce blog n'est accessible qu'au utilisateurs identifiés avec un compte et ne doit être utilisé que pour proposer des ajouts ou des corrections correspondants à l'espèce décrite sur cette page.
Toutes vos remarques sont les bienvenues pour améliorer cette page...

Il n'y a encore eu aucun message posté dans ce forum...

 

Retour à la page précédente

Retour à la liste des espèces

 

 

 

 


Copyright Plantes Sauvages