Leçon 6
 

4 Les échanges entre la plante et le milieu extérieur

Les racines puisent dans le sol les solutions hydriques (eau) à base de NPK (azote, phosphore et potassium), contenues dans le sol. Les légumineuses hébergent dans les nodosités de leurs racines des bactéries qui fixent directement l'azote de l'air. La plante a aussi besoin de macro-éléments comme le soufre, phosphore, magnésium, fer et calcium et d'oligo-éléments comme le bore, cobalt, cuivre, manganèse, molybdène et zinc.

Mais la plante a aussi besoin, et même en grande quantité, d'éléments organiques (carbone). C'est le rôle de la photosynthèse chez les plantes chlorophylliennes. Grâce à la chlorophylle contenue dans les chloroplastes, les plantes utilisent l'énergie lumineuse venant du soleil pour combiner le gaz carbonique qu'elles absorbent et l'hydrogène apportée par l'eau et former des substances organiques (des sucres en particulier). Elle rejette alors l'oxygène.

Pour les spécialistes : 6 CO2 + 6 H2O -> C6H12O6 (glucose) + 6 O2

A l'inverse de la photosynthèse, la respiration de la plante consiste à absorber de l'oxygène et à rejeter du gaz carbonique pour faire vivre ses cellules, comme tout être vivant. En journée, la photosynthèse l'emporte et la plante fournit de l'oxygène. La nuit c'est l'inverse : la plante fournit du gaz carbonique. Globalement, la plante fournit plus d'oxygène que de gaz carbonique.

Un autre phénomène est la transpiration. Là aussi, comme tous les être vivants, lorsque la température s'élève, la plante lutte contre la chaleur en laissant évaporer la plus grande partie de l'eau puisée dans le sol (on montre en effet en physique que l'évaporation a tendance à diminuer la température). Cette transpiration est loin d'être négligeable. 1 hectare de maïs tire du sol 2800 m3 d'eau par an et n'en gardera que 56m3 soit 2%. Un bouleau restitue 7000 litres d'eau dans l'atmosphère, un chêne 9000.

Tous ces échanges de gaz (carbonique, oxygène, vapeur d'eau) avec l'atmosphère se font par des stomates, situés à la surface des feuilles et constitués de 2 cellules en forme de reins qui ménagent entre elles un orifice par où circulent les gaz. Une feuille de chêne en contient 350.000 et une feuille de tournesol 13.000.000.

 

 

 

 

 


Copyright Plantes Sauvages