Leçon 3
 

3 La classification du monde vivant (première partie)

On dénombre dans le monde 450.000 plantes différentes soit 300.000 espèces. La différence est due à toutes les sous-espèces, les espèces greffées ou les espèces crées (cultivars). Il y a 250.000 espèces à fleur dont 2.500 en Europe sur les 15.000 plantes qui y sont présentes. Il est donc très important de les classer.

Le classement permet ensuite de nommer les plantes ; la science de la description est appelée la taxonomie.

Le premier niveau de classement du vivant est le suivant. Il a peu d'importance pour les non spécialistes. Nous résumons ensuite ce qu'il est important de retenir :

Le monde des vivants est divisé en plusieurs règnes dont les deux principaux sont : le règne animal et le règne végétal.

Le règne végétal est séparé en embranchements et sous-embranchements. Pour le cas qui nous intéresse (c'est à dire les plantes aérobies, chlorophylliennes à graines), on identifie les deux sous-embranchements suivants :

Les gymnospermes n'ont pas d'autre division avant les familles.

Les angiospermes sont divisés en deux classes : les monocotylédones et les dicotylédones.
Note : selon les livres, ces mots sont masculins ou féminins. Pour garder nos habitudes, nous avons fait le choix (arbitraire) de les utiliser au masculin.

Mais au fait, qu'est ce qu'un cotylédon ? C'est le nom donné aux premières feuilles qui sortent de la graine à la germination, laquelle contient des réserves nutritives. Un monocotylédone n'a qu'une seule feuille, un dicotylédone en a deux et les gymnospermes en ont plus.

un seul cotylédone (en particulier une seule feuille sur la plantule).
des nervures parallèles sur les feuilles, lesquelles sont identiques sur leurs deux faces.
la tige conserve le même diamètre toute la vie.
les éléments qui composent la fleurs (pétales, sépales, étamines,...) sont par 3 ou multiple de 3.

Exemples : les graminées (herbes), les palmiers, les liliacées (lis, tulipe, jacinthe, oignon, poireau, muguet, asperge), les iridacées (glaïeul, iris, crocus).

 
   

deux cotylédones (en particulier deux feuilles sur leur plantule)
des nervures ramifiées sur les feuilles dont les faces sont différentes.
la tige croit en épaisseur avec l'âge.
les éléments qui composent la fleur sont par 4, 5 ou multiple de 4 ou 5.

Exemples : la très grande majorité des plantes comme les composées, les ombellifères, les fabacées (le trèfle), les papavéracées (le coquelicot), et presque tous les arbres (le marronnier).

tournesol
 

Les monocotylédones et dicotylédones sont ensuite divisés en ordres et en familles. Ce sont les familles qui sont vraiment importantes dans le classement comme nous le verrons dans la leçon 5.
Notez que "monocotylédone" et "dicotylédone" sont des mots masculins

Note : les gymnospermes sont en fait des "multicotylédones" car leur plantule possède toujours plus de 3 feuilles :

Nous verrons ces familles et la suite de la classification dans la leçon suivante.

 

 

 

 

 


Copyright Plantes Sauvages