Liste des espèces

par nom français
par nom latin

Nom contenant :

Consoude officinale
(Symphytum officinale)
(Boraginacées)

Retour à la page précédente

Retour à la liste des espèces

Synonyme(s) latin(s) : Symphytum peregrinum, Symphytum uplandicum.

Synonyme(s) ou ancien(s) nom(s) français : Consoude de Russie, Crâsse rècène, Grande Consoude, Herbe à la coupure, Herbe aux charpentiers, Langue-des-vaches, Oreilles d'ânes.

Origine du nom latin :
   Symphytum : Le nom se réfère aux propriétés cicatrisantes des consoudes (du grec sumphuo, pousser ensemble, réunir).

Altitude : de 200 à 1600 m.

Taille : de 50 cm à 1 m.

Cycle de vie : herbacée vivace.

Répartition : France : Commune. Rare dans le Midi.

Toxicité : comestible.

Habitat : bords des cours d'eau, lieux marécageux, fossés, chemins, prés humides, bord des fossés, bois humides.

Fleur : fleurs en cloche, de 1,5 cm de long environ, pourpres, violacées, ou blanc-jaune, en inflorescence enroulée en spirale en début de floraison ; corolle deux fois plus longue que le calice, à 5 petites dents recourbées vers l'extérieur.

Floraison : de mai à juillet.

Feuille : feuilles alternes, grandes, velues, rèches, ovales, se prolongeant plus ou moins longuement sur la tige.

Tige : tiges ailées.

Commentaire : couverte de poils raides.
En colonies.

Propriétés médicinales : toute la plante contient des substances cicatrisantes et expectorantes.
Elle est aussi utilisée en compresses sur les entorses, les contusions et accélère la consolidation des fractures.
Elle tire ses vertus de l'allantoïne, substance qui, stimulant la multiplication cellulaire, accélère la guérison. En agissant comme inhibiteur bactérien, elle ralentit la croissance des bactéries jusqu'à ce qu'elles soient détruites.
Mais attention, les feuilles contiennent un alcaloïde qui, consommé en trop grandes quantités ou trop souvent, peut être nocif (troubles hépatiques). Une consommation occasionnelle n'est absolument pas contre-indiquée. Il ne faut en aucun cas consommer la racine.
Sa richesse en vitamine B12, fait rare puisqu?on croyait encore récemment ne pouvoir la trouver que chez les animaux, en fait un anti-anémique sans pareil et convient tout à fait dans le cadre d?une alimentation végétarienne.
Pour ses propriétés émollientes, cicatrisantes et expectorantes, la consoude est recommandée pour éliminer les catarrhes des bronches, calmer les douleurs et guérir les ulcères de l'estomac et du duodénum ainsi que les hémorroïdes, les hernies et les lésions du foie. Elle est encore considérée comme remède souverain contre les blessures, les ulcères ou les plaies internes ou externes au corps. Elle contribue à la guérison des fractures des os dont elle stimule et accélère la soudure. On la conseille aussi contre les rhumatismes, la goutte et l'arthrose.

Utilisation cullinaire : les feuilles peuvent être utilisées en potages ou en salades.

 

Liens externes :

Photos :

7863 7863 7863
7863 7863 7863
7863    

 

 

Blog des Symphytum officinale

Ce blog n'est accessible qu'au utilisateurs identifiés avec un compte et ne doit être utilisé que pour proposer des ajouts ou des corrections correspondants à l'espèce décrite sur cette page.
Toutes vos remarques sont les bienvenues pour améliorer cette page...

Il n'y a encore eu aucun message posté dans ce forum...

 

Retour à la page précédente

Retour à la liste des espèces

 

 

 

 


Copyright Plantes Sauvages